Retour iconoclaste sur l’effet de serre

Un gaz à faible température et faible pression ne rayonne pas comme un solide. Des couches atmosphériques, ne rayonnent pas l’une sur l’autre conformément à la loi de Stefan. L’atmosphère n’est pas émettrice en fonction de sa température, mais réémettrice de photons absorbés. L‘anomalie des spectres relevés en Antarctique, qui font apparaitre une émission vers l’espace supérieure à l’émission de la surface, ne s’explique pas par le rayonnement de couches atmosphériques plus chaudes que le sol

Ces affirmations sont iconoclastes dans le sens où elles apportent un démenti à la doxa. Ce papier montre qu’elles sont vraies et que l’effet de serre s’explique de manière simple, même s’il fait appel aux notions d’énergie interne moléculaire. Il montre aussi que les raisonnements basés sur le rayonnement l’une sur l’autre de couches atmosphériques, en raison de leur température, conduisent à des conclusions absurdes.

http://andreleg.fr/wp-content/uploads/2017/06/Retour-iconoclaste-sur-leffet-de-serre.pdf